Selon notre étude, 82% déclarent vouloir continuer à faire leurs achats localement | En savoir plus

La métamorphose du marketing local

… et comment adapter sa stratégie marketing dans le « monde d’après »

Les effets de la crise sanitaire semblent contradictoires. D’un côté, l’e-commerce est devenu incontournable. De l’autre, les consommateurs se sont mobilisés pour soutenir les commerces de proximité et préserver la trame des communautés locales. Ces tendances sont-elles conciliables ? 

Téléchargez l'infographie complète ici :

Les consommateurs préfèrent acheter local 

La pandémie a forcé les entreprises à assurer une présence en ligne et à proposer de nouveaux modes de consommation : retraits en magasin, réunions en ligne… Le parcours client s’est donc diversifié et s’est adapté aux nouveaux besoins de la clientèle. Désormais, les consommateurs sont :

  • 70 % à préférer acheter local, même si commander en ligne serait plus pratique ou avantageux pour la moitié d’entre eux.
  • 60 % à être plus enclins à acheter en ligne s’ils peuvent le retourner en magasin. L’expérience en magasin reste importante, même pour les achats 100 % en ligne.
  • 82 % à envisager de réaliser leurs achats à proximité après la crise : 43 % pour y réaliser l’essentiel de leur course. 33 % en complément de leurs achats en ligne. Seuls 6 % sont encore indécis.

Taux d’engagement en France : une hausse de 42 % pendant la pandémie

En 2020, les consommateurs du monde entier ont recherché davantage d’informations sur leurs commerces locaux. Le nombre de recherches ‘Near Me’ a augmenté de 8 %, et même de 23 % pour les recherches indirectes, ciblant des catégories (« boulangerie à proximité ») plutôt que des marques (« Paul à proximité »). 

En 2020, les fiches Google My Business en France ont enregistré en moyenne 366 interactions par mois, soit une hausse de 42 % par rapport à 2019. 

La nette augmentation des clics sur site Web indique que les consommateurs ont recherché des moyens de se renseigner dans le respect des mesures sanitaires. 

Passer au numérique : un facteur de croissance

Tous les secteurs n’ont pas profité de la croissance des taux d’engagement en 2020. Les entreprises qui ont pu proposer leur offre en ligne ont vu leur activité locale se développer.

Les interactions locales ont augmenté dans des secteurs spécifiques :

  • Commerces : + 18 %
  • Services bancaires et financiers : + 10 %
  • Entreprises B2B et services : + 34 %
  • Services municipaux, gouvernementaux : + 93 % 

Les stratégies du marketing local dans le « monde d’après »

Nous avons recueilli les retours d’expérience de Responsables Marketing et les avons synthétisés en cinq bonnes pratiques :

  1. MULTIPLIEZ LES CANAUX DE COMMUNICATION
  2. ADAPTEZ-VOUS AUX BESOINS DE VOTRE CLIENTÈLE
  3. ASSUREZ LA MISE À JOUR DE VOS INFORMATIONS
  4. PRENEZ LES DEVANTS DANS VOTRE COMMUNICATION
  5. MOBILISEZ VOS ÉQUIPES POUR LE SUCCÈS DE VOTRE ENTREPRISE

Pour des statistiques et analyses plus détaillées, téléchargez notre rapport Le nouveau visage du marketing local : une analyse 2021.

Pour réaliser ce rapport, nous avons analysé les données de près de 80 000 établissements appartenant à des entreprises de taille intermédiaire du monde entier, enquêté auprès de 4 000 consommateurs français, allemands, américains (US) et britanniques, et recueilli les témoignages de Responsables Marketing de diverses entreprises situées dans le monde entier.

Philipp Wolf
Philipp Wolf

This Sr. Content Specialist at Uberall is a huge fan of marketing technology, long distance runs and pastries. Most frequent 'near me' searches are for breakfast places and cafés (especially when on holidays).